Galerie d'Art de l'Impressioniste 'Wayne Thiebaud'

English Deutsch Español

Français Português Italiano

+1 (707) 877 4321

+33 (977) 198 888

Livraison gratuite. retours gratuits Tout le temps. Voir les détails.

WayneThiebaud

Wayne Thiebaud (né le 15 novembre 1920) est un peintre américain dont les œuvres les plus célèbres sont des gâteaux, des pâtisseries, des bottes, des toilettes, des jouets et des tubes de rouge à lèvres. D'une famille venue de France, son nom de famille se prononce encore à la française. Il est couramment associé au Pop Art en raison de son intérêt pour les objets de la culture de masse, bien que ses œuvres, exécutées dans les années cinquante et soixante soient, de ce fait, antérieures aux œuvres des artistes emblématiques de ce mouvement. Thiebaud utilise les pigments et couleurs crues pour peindre ses sujets, qu'il ombre avec la précision caractéristique de la publicité de l'époque. C'est d'ailleurs sa marque de fabrique.
Wayne Thiebaud est né à Mesa, en Arizona (USA) dans une famille mormone. Dès 1921, alors qu'il a à peine six mois, sa famille déménage à Long Beach, en Californie. Durant son adolescence, il devient le temps d'un été apprenti aux Studios Disney. L'année suivante, il intègre une école technique.
De 1938 à 1949, il travaille comme dessinateur humoristique en Californie et à New York. Entre 1942 et 45, il est même engagé comme artiste dans l'armée de l'air des États-Unis .
En 1949, il s'inscrit à l'école supérieure d'État de San José (aujourd'hui université d'État de San José), puis il passe à l'école supérieure d'état de Sacramento où il obtient le baccalauréat (trois ans d'études supérieures) en 1951, et la maîtrise en 1952.
Il commence à enseigner immédiatement après à l'école supérieure municipale de Sacramento. En 1960, il devient professeur-assistant à l'université de Californie auprès de Davis, où il reste jusque dans les années 1970, et influencera nombre de ses étudiants.
À l'époque en raison de son adhésion aux disciplines artistiques traditionnelles, Thiebaud ne fait que peu d'adeptes chez les artistes conceptuels. De plus, il s'attache à valoriser le travail, autant sinon davantage que la créativité, ou le réalisme.
À l'occasion, il donne encore pro bono des conférences à l'UC Davis.
Pendant l'un de ses congés, il passe quelque temps à New York où rencontre Willem De Kooning et Franz Kline, avec qui il se lie d'amitié. Il subit l'influence de ces artistes abstraits, ainsi que celle des artistes de la tendance "proto pop art" Robert Rauschenberg et Jasper Johns. C'est là qu'il va entamer une série tableaux de petit format à partir d'images d'aliments qu'il affiche sur ses vitres, et dont il détaille les formes de bases.
À son retour en Californie, il poursuit dans cette voie, autant au niveau du sujet que du style qui réduit les modèles à des formes géométriques. Toujours sur le modèle de ce qu'il a vu durant son séjour new-yorkais, il fonde avec d'autres artistes l'Artists Cooperative gallery (aujourd'hui Artists Contemporary Gallery), et sur sa lancée d'autres coopératives d'artistes comme la Pond Farm.
En 1960, il fait ses premières expositions personnelles au musée d'Art Moderne de San Francisco, et à la galerie Staempfli et Tanager de New York. Bien qu'elles ne fassent que peu d'audiences, deux ans plus tard, en 1962, la galerie Sidney Janis de New York lance officiellement le Pop Art, et apporte à Thiebaud une reconnaissance nationale. Au demeurant, lui-même ne se prétend pas autre chose qu'un peintre de l'illusion.
En 1961, Thiebaud rencontre Allan Stone (1932-2006) l'homme qui lui donna son premier « break » quelque temps avant. Ils se lient d'amitié, et Stone restera son représentant (galeriste) jusqu'à sa mort en 2006. Stone disait de Thiebaud : « J'ai eu le bonheur d'être l'ami d'un homme complexe et talentueux, un extraordinaire enseignant, le meilleur conteur de l'ouest, un grand peintre dont la magie de l'œuvre n'était dépassée que par la modestie et l'humilité. Le dévouement de Thiebaud pour la peinture, et sa poursuite de l'excellence, ont pu inspirer tous ceux qui ont eu la chance de le connaître. C'était un homme très spécial ». La galerie Allan Stone se trouve à New York et expose de nombreux artistes, dont les tenants du Pop-Art. À la mort de son galeriste, c'est le fils de Wayne Thiebaud, Paul (1960-2010) qui devient le représentant de son père. Paul était un marchand d'art réputé sur la place de New York, possédant plusieurs galeries à Manhattan et San Francisco, jusqu'à son décès brutal le 19 juin 2010.
En 1962, l'œuvre de Wayne Thiebaud est insérée, parmi celles de Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Jim Dine, Phillip Hefferton, Joe Goode, Edward Ruscha, et Robert Dowd, dans le passé important et novateur de la « Nouvelle peinture du quotidien », organisé par Walter Hopps au Musée d'Art de Pasadena (aujourd'hui le « Norton Simon Museum ») . Cette exposition est considérée historiquement comme la première exposition de Pop Art en Amérique. Ces peintres travaillaient à un nouveau mouvement artistique, à une époque troublée, qui remua l'Amérique et le monde de l'art, et depuis cette époque, l'art en a été irrémédiablement transformé.

Plus...


Commandez Maintenant